Les tribulations d’une mère qui s’endort avec Roger le Lapin

Le-lapin-qui-veut-s-endormir

Avant j’étais une personne matinale, une vraie. Une qui se lève à 4h00 le matin comme une fleur, enfile ses chaussures de sport, file courir et hop la journée part du bon piedrunning-573762_960_720 (eh eh : « du bon pied » en parlant de course, attention l’humour bancal est un des premiers signes de manque de sommeil). Je me souviens avoir fanfaronné auprès de qui voulait l’entendre (ou pas) que je n’avais pas tant besoin de dormir, que je rechargeais mes batteries rapidement. Et j’ai eu mon petit garçon. Il est ADORABLE, super éveillé, curieux, doux, social. MAIS j’ai un bébé de bientôt 2 ans qui ne dort pas, ou plutôt devrais-je dire qui ne fait pas MES nuits. Oui parce qu’abattons tout de suite un mythe, ce n’est pas anormal que les enfants ne fassent pas nos nuits dès la naissance. Pourquoi autant insister sur la différence de mes nuits et de ses nuits ? Parce qu’après 5h de sommeil, oui 5 toutes petites heures, un enfant a fait ce qui peut être considéré comme une nuit. Donc oui il s’est endormi à 20h, vous en avez profité pour faire les milles et une tâches qui vous attendaient regarder 3 épisodes de votre série préférée sur Netflix en dévorant le pot de crème glacée, « ouh la bientôt minuit » on se dit « Au dodo !! Et vite !! Le réveil est à 6h demain matin! »

erreur fatale

1h du matin, l’enfant s’éveille, vous veniez tout juste de sombrer dans le sommeil profond… Dommage hein ? Mais ça y’est l’enfant a fait sa nuit. Il existe des centaines de milliers de méthodes sur comment endormir ses enfants, toutes vous feront la promesse de nuits douces et paisibles, avec photo de chérubins endormis profondément à l’appui.

children-1922580_960_720J’entends déjà les soupirs de désespoir des parents qui comme moi ne dorment que très peu. Parce que notre réalité ressemble plutôt à ça :

young cell phone addict man awake at night in bed using smartphone for chatting flirting and sending text message in internet addiction and mobile abuse conceptRecherche Google : « sommeil enfant trucs et astuces »

C’est comme ça que je me suis retrouvé à essayer ce livre sur Roger *baille* Roger (vous comprendrez pourquoi en lisant le livre!) de Carl-Johan Forssén Ehrlin sur les bons conseils de Fabienne…

Le-lapin-qui-veut-s-endormirPour vous mettre dans le contexte, c’était le soir de Noël, la tante et les grands-parents du chérubin étaient là, par là j’entends là-dans-la-chambre-autour-du-lit-de-l’enfant. Chacun y allant de son commentaire hilare sur l’efficacité douteuse d’un bouquin pour un cas aussi récalcitrant. Ce livre a été mis au point donc par Carl-Johan Forssén Ehrlin, un psychologue spécialiste du langage suédois, un guide vous explique dès le début comment lire le livre, en variant vos intonations ou en parlant à voix basse à certains passages par exemple. Alors me voilà, assise avec mon garçon sur les genoux, surexcité devant autant de public pour son endormissement tardif, et sentant j’en suis sûre qu’on attend du livre entre les mains de maman un miracle. Je commence à lire la première page, le grand-père s’assoit en soupirant, la tante décide de sortir un autre livre qu’elle a offert pour Noël, la grand-mère commente tout ce qui se passe. Autant vous dire que la partie n’est pas gagnée. Une page plus loin, on a perdu la grand-mère qui trouve que le livre manque un peu d’action, elle préfère sortir de la chambre. Deux pages plus loin la tante baille tellement qu’elle décide d’aller se faire un café. Le grand-père lui a rendu les armes, il dort en ronflant allègrement dans un coin de la chambre. Le chérubin lui ? J’aimerais tellement vous dire qu’il dormait aussi, dans son lit, la bouche en cœur… Mais pas exactement, son niveau d’excitation lui par contre était retombé, l’enfant terrible était redevenu tranquille et semblait ouvert à une tétée-dodo.

La vérité c’est que j’ai adoré le livre Carl-Johan parce qu’il fait appel à des bases de relaxation et d’hypnose, que finalement les adultes beaucoup trop énervés autour du chérubin ont fini par se calmer, laissant la place à des possibilités d’endormissement dans le calme ENFIN. J’ai réessayé plusieurs fois la lecture du Lapin qui veut s’endormir, à chaque fois j’ai obtenu le même résultat, un enfant plus apaisé prêt à s’endormir et moi-même je me surprends à bailler d’autant plus fort, page après page, évacuant la nervosité du quotidien. Vous savez comment les enfants sont des éponges ? Donc si je me relaxe, ça relaxe aussi mon ptit bout, qui finalement sombrera dans le sommeil sur une note tellement plus paisible.

sleep-1209288_960_720En matière de manque de sommeil, je crois qu’il y a aussi une part de résilience à avoir, personne ne s’attend à ce qu’un enfant soit propre à 4 mois, tout le monde comprend que cela prend du temps. Pourquoi serait-ce différent pour le sommeil?

Ici on aime s’installer tranquillement avec notre veilleuse Veille sur Toi, mettre de cette huile qui sent super bon de chez Énamour (pssst ! Quand le rhume se fait sentir, allez-y plutôt avec l’huile à l’eucalyptus de chez la Souris Verte!) puis une fois en pyjama, on aime se pelotonner sous une grosse couverture et on lit 4-5 livres (que voulez-vous c’est un enfant qui aime les livres!). Tant que votre enfant fonctionne parfaitement dans la journée, la plupart des spécialistes vous diront de ne pas vous inquiéter. Faites les routines que vous aimez avec votre enfant, il n’y a pas de formule magique, juste une certaine part de résilience donc et de

*baiiiille*

relaxation et de

*baiiiiillllle encore plus fort*

… licorne enneigée …

*ronfle*

… à dos du lapin Roger…

*ronfle plus fort*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>