L’alimentation autonome, qu’est ce que c’est ?

10334413_10153575693714163_8759008934058294018_n

Depuis quelques années, le phénomène se développe au Québec : de plus en plus de parents s’informent et choisissent une nouvelle méthode d’introduction des solides, différente de la méthode classique avec les purées : l’alimentation autonome, ou Diversification Menée par l’Enfant (DME), ou encore en anglais Baby Led Weaning (BLW)
La méthode consiste à donner de gros morceaux à notre bébé, dès l’âge de 6 mois. On ne donne donc pas de céréales pour bébé ou de purées à la cuillère. L’enfant portera à la bouche un morceau qu’il peut tenir dans son poing fermé et grugera, sucera l’aliment, voire en détachera de plus petits morceaux.


10334413_10153575693714163_8759008934058294018_nComment cela peut-il fonctionner?
6 mois, c’est l’âge idéal pour commencer les solides : l’estomac et les intestins  de bébé sont assez mûrs pour recevoir presque tous les types d’aliments (attention certains aliments sont tout de même interdits) et il met tout ce qu’il trouve dans sa bouche. En alimentation autonome, nous percevons ces étapes comme un signe que l’enfant est prêt à découvrir la nourriture.
L’avantage c’est que l’on peut donner quasiment de tout, tout de suite, à l’enfant (y compris de la viande en morceaux par exemple). C’est aussi une méthode qui est moins directive au niveau de quoi donner et des quantités, ce qui permet de l’adapter à nos propres valeurs (ex : familles végétariennes).

Est-ce sécuritaire?
C’est la question que beaucoup de parents se posent : « Mais, il ne va pas s’étouffer? ». Eh bien non! L’alimentation autonome, si elle est réalisée en suivant certains principes essentiels, ne présente pas plus de risques d’étouffement pour le bébé que les purées. Au contraire, cette méthode le rendrait plus autonome et plus capable de rejeter un morceau qui le mettrait à risque d’étouffement.
Pour pratiquer l’alimentation autonome de façon sécuritaire il est recommandé de suivre un atelier avec une spécialiste.

120202_kg5gd_mia_sn635Quels sont les avantages à choisir l’alimentation autonome?
L’alimentation autonome amène beaucoup d’avantages autant pour l’enfant que pour les parents. Elle permet de faire du repas un moment d’échange, de partage familial, tout cela sans stress (préparation d’un seul repas VS deux repas lors des purées, tout le monde mange en même temps…). L’enfant quant à lui percevrait une grande confiance de la part du parent ce qui l’aiderait à devenir plus autonome et à avoir une meilleure estime de lui même. Aussi, l’alimentation autonome apprendrait à l’enfant à être réellement à l’écoute de son corps : il serait plus conscient de ses sensations de faim et de satiété et ce qui, plus tard, réduirait le risque de grignotages et comportements alimentaires compulsifs.

1100_baby_led_weaning-2Pourquoi passer à l’alimentation autonome?
– C’est une méthode qui vous semble plus naturelle vis à vis du développement de l’enfant
– Les repas avec purées sont un constant affrontement entre vous et votre enfant
– Vous avez l’impression que donner des purées s’apparente à « gaver » l’enfant
– Vous avez suivi la méthode des purées avec votre premier enfant, le deuxième arrive et cela ne vous tente pas de recommencer (préparation de repas différents, ne pas manger ensemble etc)
etc…
L’alimentation autonome pourrait être une belle option!

Julie Rouvier, auteure d’un livre à paraître sur l’alimentation autonome, et maman d’une petite fille de 2 ans.

Réservez vite votre place pour l’atelier sur l’alimentation autonome, le 28 avril 2016 chez Maman Autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>