Utiliser des tampons: Risques et alternatives écologiques

media_xll_4900363

La vie va vite, on n’a pas le temps, le réflexe, ou l’envie de se poser des questions sur toutes nos habitudes de vie. On adopte donc les habitudes de nos mères, voire même on suit les façons de faire adoptées par la masse. L’utilisation des tampons et des serviettes sanitaires jetables fait partie de ces habitudes.

Mais s’agit-il d’une bonne habitude lorsqu’on pense aux maladies que l’utilisation d’un tampon peut causer ? (avec entre autres le Syndrome du choc toxique)


Une femme ayant 4 jours de menstruation par mois sur 12 mois utilisera en moyenne plus de 10 000 tampons dans une année. Ses parois vaginales, extrêmement vascularisées, humides et sensibles, seront en étroit contact pendant plus de 48 jours par année ou 672 heures avec ces cartouches de coton blanches, super absorbantes. Heu!?…. De quoi sont faits ces tampons exactement? Désolé, impossible de la savoir, car le secret de fabrication est farouchement conservé par Procter & Gamble (dirigeants de « Tampax », la marque la plus vendue au monde de tampons).
Ce que l’on sait en revanche c’est que ces cartouches sont :
• Fabriquées à partir de plants de coton de culture intensive utilisant des pesticides identifiés cancérigènes.
Blanchies au chlore résultant en bout de processus avec des résidus de dioxines (un polluant organique persistant (POP). Ces faibles quantités de dioxines contenues dans le coton s’accumulent dans le corps, plus de 672 heures par année.
• Responsable pour laisser, dans les tissus adipeux des parois vaginales, de microparticules de fibres, ceux-ci continuant à agir avec votre corps, irriter les parois et voire même augmenter votre risque de contracter une MST.
Abrasif pour les parois vaginales, créant des microlésions et du fait même une augmentation du contact des bactéries, des virus, des microfibres avec le système sanguin.
• Responsable d’irritations, de sécheresse et d’infections vaginales.
• Excellente pour affecter la flore microbienne naturelle et le PH du vagin.
• Associés à une augmentation des cancers de l’appareil génital féminin.
• Capables de causer le syndrome du choc toxique (SCT). Choc pouvant demeurer banal jusqu’à devenir très grave de conséquences. En effet, il semblerait qu’un grand nombre de cas de SCT ne sont pas signalés, car les symptômes ressemblent à ceux de la grippe ou la gastroentérite!

media_xll_4900363
Les serviettes sanitaires jetables ne sont pas insérées dans votre corps, mais sont aussi constituées de produits interagissant avec votre corps et causant irritations, sécheresse et infections vaginales. Sans compter l’impact sur l’environnement.
LES ALTERNATIVES (lire jusqu’à la fin pour une excellente nouvelle !)
#1 La Diva Cup! Elle porte bien son nom celle-là! Les utilisatrices l’adorent!
¨Mon humble avis? Une des plus belles inventions depuis la musique de chambre et les baklavas!¨
¨J’en ai une aussi et je l’adore. Je n’y vois que des avantages¨
¨C’est tout simplement EXTRAORDINAIRE!!!!!!!
J’aurais aimé connaître bien ça avant, au lieu de manipuler des tampons dégueulasses pendant toutes ces années… ¨
Aller lire l’expérience de la journaliste Frédérique pour en savoir plus et rire un peu! Lisez aussi notre article pour en savoir plus sur la Diva Cup
#2 Les serviettes hygiéniques réutilisables! Et non, ce n’est pas dégueu, bien au contraire:
Confortables à souhait, faciles d’entretien, durables, n’hésitez plus une seconde à faire le saut vers cette alternative santé et écologique. Les marques québécoises OKO et OMAIKI vous offrent un choix de tailles et d’absorption pour vous accommoder et répondre au mieux à vos besoins. Tellement plus confortables que ces serviettes en plastique!

serviettes-oko

Fini les taxes, quelle excellente nouvelle !
Depuis le 1er juillet 2015, il n’y a plus aucune taxes sur les produits d’hygiène féminine! Ceci inclut les serviettes hygiéniques réutilisables et les coupes menstruelles.

pas-de-taxes

Sources :
http://www.alternativesante.fr/alerte/les-tampax-arme-chimique-mortelle/
http://www.mademoiselleamontreal.com/2011/02/aujourdhui-jai-decouvert-la-diva-cup.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>